NATUREL (esthétique)


NATUREL (esthétique)
NATUREL (esthétique)

NATUREL, esthétique

L’un des principes de base de l’esthétique classique. Le naturel «exprime la conformité de l’œuvre d’art à un modèle idéal qu’on appelle conventionnellement la nature» (R. Bray). Cette définition permet de comprendre les ambiguïtés de la notion. Quelle nature? La nature humaine sans doute, et non la nature extérieure. Mais, écrit Pascal «on ne sait ce que c’est que ce modèle naturel qu’il faut imiter», et la conception qu’on s’en est faite a pu varier entre 1650 et 1670 (qu’on se rappelle les sarcasmes de Racine à l’égard des cornéliens: pour les satisfaire, «il ne faudrait que s’écarter du naturel pour se jeter dans l’extraordinaire...») sans que la théorie ait été pour autant modifiée: les deux générations se réclament du naturel, mais la seconde, retrécissant la notion de nature et élargissant le champ de l’extraordinaire, vise une vérité moyenne, quotidienne, ce qui n’est pas sans poser de nouveaux problèmes. En effet, l’imitation, telle que l’entendent les théoriciens et les écrivains classiques, ne saurait être une imitation intégrale, un réalisme — encore moins un naturalisme: elle implique transposition (certains traits sont accusés, ordonnés, embellis) et choix (est exclu tout ce qui est bizarre, laid, désagréable, horrible, avilissant) — en définitive stylisation. Quand Molière déclare qu’il faut «peindre d’après nature», c’est pour justifier les outrances grotesques d’Arnolphe... On observe un processus analogue dans le domaine de l’expression: de même qu’il s’agit de retrouver une pensée que chacun «avait dans la tête avant que de la lire» (père Bouhours), de peindre un effet ou une passion de manière que l’auditeur (ou le lecteur) «trouve dans soi-même la vérité de ce qu’ [il] entend» (Pascal), de même on doit éviter «les phrases trop étudiées, un style trop fleuri, les manières compassées, les beaux mots, les termes trop recherchés et toutes les expressions extraordinaires» (père Rapin), bref toute affectation — quitte à tomber dans l’affectation de naturel. «Quand on voit le style naturel, écrit Pascal, on est tout étonné et ravi, car on s’attendait de voir un auteur, et on trouve un homme»; mais, quand on lit la correspondance de Guez de Balzac qui, l’un des premiers, s’est fait le champion du naturel, on trouve plus souvent le «parler Balzac» que l’homme Balzac. En somme, cherchez le naturel, il s’enfuit au galop. Alors qu’on pourra penser (et le paradoxe n’est qu’apparent) que le naturel chez les grands écrivains classiques — un Racine, un La Fontaine — est le suprême effet de l’art.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ESTHÉTIQUE - Histoire — L’esthétique traditionnelle – l’esthétique d’avant l’esthétique, si l’on s’avise du caractère récent de la discipline esthétique qui date de 1750 (année de parution du tome I de l’Aesthetica de Baumgarten) – a mêlé théorie du Beau et doctrine… …   Encyclopédie Universelle

  • Esthetique — Esthétique Pour les articles homonymes, voir Esthétique (homonymie). Première page du livre intitulé Æsthetica de Baumgarten, 1750 L esthétique est une discipline …   Wikipédia en Français

  • Esthétique de l'art — Esthétique Pour les articles homonymes, voir Esthétique (homonymie). Première page du livre intitulé Æsthetica de Baumgarten, 1750 L esthétique est une discipline …   Wikipédia en Français

  • Esthétique — Pour les articles homonymes, voir Esthétique (homonymie). Première page du livre intitulé Æsthetica de Baumgarten, 1750 L esthétique est une discipline philosophique ayant pour objet les …   Wikipédia en Français

  • Esthétique environnementale — L‘esthétique environnementale est une sous discipline (ou une école) de l esthétique apparue dans les années 1980, rattachée de manière plus générale à la philosophie de l environnement et à l esthétique analytique. A l opposé des travaux de la… …   Wikipédia en Français

  • Naturel — Nature Pour les articles homonymes, voir Nature (homonymie). La Nature est un mot polysémique, qui a plusieurs sens fondamentaux : la composition et la matière d une chose (ce qu elle est, son essence) , l origine et le devenir d une chose… …   Wikipédia en Français

  • ART - La contemplation esthétique — La fortune philosophique de la notion de catharsis est liée essentiellement à une phrase de la Poétique d’Aristote: «La tragédie est l’imitation d’une action de caractère élevé et complète, d’une certaine étendue, dans un langage relevé… …   Encyclopédie Universelle

  • PITTORESQUE (art et esthétique) — PITTORESQUE, art et esthétique Les usages courants et même populaires «ce qui concerne la peinture», «ce qui se dit d’un objet qui par sa disposition est propre à fournir un sujet de tableau» ou simplement «ce qui a du caractère» ne doivent pas… …   Encyclopédie Universelle

  • Plaisir esthétique — Le plaisir esthétique est une émotion suscitée par une œuvre artistique ou par un objet, un paysage naturel. Le plaisir esthétique est une notion philosophique déjà présente dans La Poétique d Aristote et développée par les théoriciens de l École …   Wikipédia en Français

  • MONSTRES (esthétique) — Le monstre, dans l’art, peut être défini comme la création, par l’imagination humaine, d’un «être matériel» que son créateur n’a pas pu rencontrer. Peu importe que ce créateur ait cru ou non à son existence dans une contrée lointaine ou mythique …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.